Trente-et-unième dimanche du Temps ordinaire - (Année A)
Semaine du 5 novembre 2017


Serviteurs de la Parole

 

Observez tout ce qu'ils peuvent vous dire mais n'agissez pas d'après leurs actes.»

Jésus fait des reproches aux pharisiens qui s'enflent d'orgueil à cause de leur fonction de maître de la Loi.

En face d'eux, Jésus invite ses disciples à être d'humbles serviteurs de la Parole, quand viendra pour eux le temps d'annoncer l’Évangile.

Il devient de plus en plus fréquent de voir toutes catégories de chrétiens proclamer la Parole de Dieu, et c'est tant mieux.

Les parents en parlent à leurs enfants dans leur catéchèse, les animateurs de nos réunions la proclament avec soin, les lecteurs l'annoncent sérieusement dans nos célébrations.

A l'adresse de tous ses disciples, Jésus a un mot à dire: «N'allez pas vous enfler la tête pour autant. Considérez-vous comme des frères et des sœurs parmi les autres. Laissez transparaître toute la beauté et la richesse de la Parole. Sachez que si elle porte des fruits, seul le Christ en a tout le crédit.»

Enfin, rappelez-vous: ce qui fait obstacle à la Parole, c'est surtout la suffisance de ceux qui la proclament, leur souci des honneurs, leurs vaines prétentions.

Je n'abandonnerai pas l'annonce de la Parole mais je m'efforcerai d'améliorer la conduite de ma vie.

 

Texte de Louis Fecteau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien